Le sauvetage d’un cachalot

Facebook Twitter

L’Homme : sauveteur ou prédateur animal

Un mammifère marin pris dans un filet de pêche, hasard ou acte volontaire ?? Cette femelle cachalot de Guadeloupe est aujourd’hui la triste victime de cette histoire. En effet, cette dernière a été prise dans les filets d’un pêcheur. Celui-ci eu comme premier réflexe d’appeler l’association « Evasion Tropicale » spécialisée dans la protection de cétacés. L’association décide alors de faire appel à la Brigade Nautique de la Gendarmerie. C’est alors que deux agents et sept plongeurs sapeurs-pompiers entrent en action pour sauver le cachalot. Peu après, ces derniers ont pu conclure que la jeune femelle cachalot âgée d’environ un an, avait été entravée au niveau de la queue par le filet.

Une mission pas comme les autres

Les intervenants ont dû agir alors que l’animal continuait à se débattre. Le plus fascinant, c’est que d’autres cachalots adultes rôdaient autour et surveillaient attentivement l’intervention. Le sauvetage du cachalot a été rendu difficile du fait qu’il se soit passé en pleine nuit et au milieu de l’océan. Sur la vidéo on peut apprécier le professionnalisme des sauveteurs dont la vie du cachalot dépendait.

sauvetage-cachalot-piege-filets-peche-guadeloupe

 

Une histoire qui finit bien pour « Barbara ».

Après neuf heures de travail acharné et délicat, l’animal est sain et sauf. La mission consistait dans un premier temps à ramener l’animal le plus près possible du bateau. Ensuite, il fallut cinq agents pour tenir la queue du cachalot et un autre pour découper un à un les boutes qui l’entravaient. La libération de l’animal surnommé « Barbara » prit fin à 23h30. C’est le deuxième cétacé en danger recensé en vingt ans.

 

 

+ Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Logo_i-animaux_carre_small

Supportez-nous sur Facebook

Si vous aimez ce site, cliquez sur J’AIME LA PAGE et suivez-nous sur Facebook